Auto-portrait

J’ai récemment réalisé un bilan de compétences, au cours duquel j’ai du m’essayer à l’exercice de l’auto-portrait.

Il m’a donc été demandé de rédiger mon auto-portrait, avec les consignes suivantes : « comme si vous deviez vous présenter en quelques minutes à un(e) ami(e) : ce qui vous caractérise en termes de goûts et motivations, votre caractère, vos talents naturels et insuffisances, votre énergie« .

Puisque ce blog est le reflet de mes états d’âme, de ce que je pense et de ce que je suis, je me suis dit que cet auto-portrait aurait sa place ici… Alors le voici.

Hello Mélo…

Je me décrirais comme une fille coquette, qui porte une attention particulière à l’esthétisme des choses. J’aime les belles choses. C’est pourquoi j’attache autant d’importance au fait d’avoir un appartement bien décoré et douillet, dans lequel je me sens bien et que je trouve joli, qu’au fait de porter des vêtements, une coiffure, un maquillage dans lesquels je me sente bien et jolie.

Je dirais également que je suis une personne sensible. Dans le sens où j’éprouve facilement des émotions, des sentiments (positifs comme négatifs), que j’ai besoin d’exprimer. D’ailleurs, j’ai beaucoup de mal à garder les choses pour moi.
Sensible également aux perceptions, aux sensations : je fonctionne beaucoup au ressenti.
Enfin, sensible dans le sens sensoriel : aux odeurs, aux bruits, aux goûts, au toucher (contact avec les choses) et à la vue de belles choses.

Je suis une personne réfléchie, dont le cerveau est en constante ébullition, qui pense toujours à mille choses à la fois, qui a toujours mille idées et qui analyse tout sans cesse. J’ai besoin de maîtriser les choses, de tout anticiper et j’ai du mal avec le laisser-aller. Ce qui n’est pas du tout reposant…

J’ai d’ailleurs souvent cette sensation de m’auto-épuiser. J’ai un fort caractère, très affirmé, et j’ai du mal à ne pas dire ce que je pense. Je dis souvent tout haut, ce que d’autres penseraient tout bas, et pas toujours avec les formes, car je suis assez impulsive… même si je travaille là dessus et que cela s’améliore avec le temps.

Je suis une personne entière, qui vit les choses intensément, peut-être trop… Quand j’aime, j’aime fort et quand je n’aime pas, je déteste souvent. Quand je pleure, quand je ris, quand je crie, ce n’est jamais dans la demie-mesure, et je prends tout très à cœur.

Quand je sais ce que je veux, je m’y consacre corps et âme et je fonce. Je n’entreprends rarement les choses avant des les avoir mûrement réfléchies, mais lorsque j’ai une idée en tête, elle ne me quitte rarement à moins que je ne sois allée au bout. Il m’arrive tout de même de réagir et d’agir sous le coup de l’impulsion, car je fonctionne aussi à l’instinct et à la passion. Je suis pleine de contradictions et assez complexe en réalité… Je crois avoir une bonne intuition, je cerne souvent bien et vite les choses. Je fais confiance à mon instinct et surtout, j’essaie au maximum d’écouter mes besoins et cette fameuse intuition, car il est rare qu’elle me trompe.

Je travaille à voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide, car je n’ai pas toujours su être optimiste. Mais j’ai appris que le bon attire le bon et que le mauvais attire le mauvais, alors j’essaie de chasser les mauvaises ondes et les pensées négatives, pour être le plus possible dans un cercle vertueux plutôt que vicieux. Je suis désormais convaincue que penser de manière positive ne peut qu’apporter de belles choses à nos vies. Ce n’est pas chose facile pour moi, qui ai une tendance naturelle à me plaindre et à râler, mais j’y travaille.

Je m’exprime facilement et ça a toujours été le cas. Depuis toute petite, j’ai toujours eu le besoin d’écrire, de mettre des mots sur mes ressentis et mes expériences. C’est quelque-chose de naturel pour moi, voire vital.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé chanter et j’ai donc toujours beaucoup chanté. Cela fait partie de moi et de mon quotidien. C’est un autre moyen pour moi d’exprimer mes émotions. Par ailleurs, la musique me transcende et me sert souvent d’exutoire.

Plus récemment, j’ai également développé un intérêt particulier pour le cinéma, où je passe beaucoup de mes soirées de libres. Ce que j’apprécie à travers le cinéma, ce sont les émotions qu’il provoque chez moi, qui suis plutôt à fleur de peau. C’est également le moyen que je préfère pour m’évader, pour vivre la vie d’autres et me projeter ailleurs, autrement. Je crois que je suis fascinée par le métier d’acteur, par le talent de pouvoir incarner et celui de transmettre des émotions.

Je suis très curieuse. J’aime découvrir, explorer, apprendre, comprendre, savoir. C’est pour ça que de manière générale, je pose beaucoup de questions. Et c’est aussi pour ça que j’adore voyager et parce que cela nourrit également l’éveil des sens.

Je suis quelqu’un d’énergique, de dynamique, qui aime que les choses bougent et avancent. Je suis plutôt de ceux qui secouent les gens, plutôt que d’être secouée moi-même. Même si ça fait du bien parfois d’être secouée. Parfois j’aimerais que les gens soient aussi honnêtes avec moi que je ne peux l’être avec eux, et qu’ils me disent plus ce qu’ils pensent. Je suis intimement convaincue que la communication est la clé des rapports humains et que les choses iraient bien mieux de manière générale si on se parlait plus, si on partageait plus ce que l’on pense.

J’ai une forte tendance à être mélancolique et nostalgique. Mélancolique, car mon côté buvoir d’émotion arrive souvent à un trop plein qui me mène à cet état. Et nostalgique, car j’ai du mal à tourner les pages, à laisser partir, à accepter que ce qui était, n’est plus. J’ai une capacité à continuer à faire vivre les choses dans mes souvenirs assez incroyable. J’ai par ailleurs une très bonne mémoire des détails, certainement très alimentée par mon sens de l’observation plutôt développé.

Je terminerai en disant que je ne supporte pas l’injustice et l’incivilité, et que je peux sortir de mes gonds rapidement face à une telle situation. J’attache beaucoup d’importance au respect, des règles, mais surtout des autres. Je trouve, de manière générale, qu’on ne prête pas assez attention aux autres, à ce/ceux qui nous entoure(nt) et ça me dérange.
Ça me dérange quand les gens ne sont pas assez attentifs aux autres, et ça me déçoit quand ils n’ont pas assez d’attention envers les autres. De toutes façons, j’ai le défaut d’être très (trop ?) exigeante, ce qui me porte souvent à être déçue. Déçue de constater que les attentions des gens ne sont pas à la hauteur de mes espérances, et qu’ils ne s’investissent pas pour les choses, pour les autres, comme moi je le voudrais. Mais je travaille également à ne pas trop projeter mes désirs sur autrui, ce qui n’est pas évident pour moi.

Travailler sur soi, tirer des leçons, évoluer, grandir, comprendre, se remettre en question… on n’a jamais fini d’apprendre et c’est ce que je trouve le plus intéressant dans la vie. Ce portrait que je dresse de moi aujourd’hui est différent de celui que j’aurais dressé il y a dix ans et encore différent de celui que je pourrais dresser dans dix ans, et j’aime cette idée de constante évolution, de constant apprentissage.

auto-portrait

Difficile de se résumer en quelques lignes… mais voilà l’essentiel de ce que je suis, ce que je pense, ce qui m’anime, ce en quoi je crois, aujourd’hui en tous cas.

Et vous ? Qui êtes-vous ?

hello-melo-blog-with-love

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager cet article :