Belle-Île en mer

Un été pas comme les autres

L’une des choses que j’aime le plus faire dans la vie, c’est partir en voyage vers une nouvelle destination : découvrir pays que je ne connais pas encore, sa culture, ses traditions, les habitudes et le mode de vie de ses habitants… j’adore ça ! Il est donc très rare que je reste en France durant mes vacances d’été, car se sont généralement les plus longues de l’année, donc le moment où j’en profite pour partir plus loin.

Mais cette année, pour moi, c’était un été pas comme les autres. Étant déjà partie en Espagne en avril (article à venir) et en Irlande en mai (je vous en parle ici), j’ai décidé de rester en France cet été, pour deux raisons :

  • mon budget vacances de l’année a déjà été épuisé
  • ayant déjà pas mal bougé cette année, j’aspirais à du calme, du repos et de la farniente pour mes vacances d’août (chose exceptionnelle !)

J’ai donc choisi non seulement de rester en France, mais également d’en profiter pour rendre visite à certains de mes proches, qui ont la chance d’avoir une résidence secondaire ou de vivre dans des coins sympas. Car mes envies pour cet été n’étaient que de :

  • prendre le temps (de dormir, de lire, d’écrire, de marcher, de regarder la nature…)
  • profiter de la mer, du soleil, des paysages
  • passer des moments simple et conviviaux avec des gens que j’aime
  • me détendre (oublier le quotidien, se recentrer sur l’essentiel, lâcher-prise…)

Cap sur mon île de cœur

Ma première destination a été Belle-Île en mer. Ce n’était pas une découverte pour moi, car j’ai la chance d’avoir un parrain qui a une maison là bas, c’était donc la troisième fois que je m’y rendais. Ce n’est pas dans mes habitudes de revenir plusieurs fois en vacances au même endroit, car il y a tellement de belles destinations que j’ai envie de découvrir, que je n’aurais pas assez de toute une vie pour le faire. Mais Belle-Île est une exception à ma règle.

Dès mon premier séjour là-bas, je suis tombée sous le charme de cette île bretonne qui porte très bien son nom. Eau turquoise, chant des mouettes et goélands, air doux et iodé, vagues puissantes qui frappent les falaises, sentiers côtiers plein de fougères et de bruyère, maisons aux façades blanches et volets bleus, mixées à celles aux façades et volets colorés : tel est le décor de ce petit coin de paradis. Ajoutez à ça le caractère de la Bretagne, le calme d’une île et cette impression de déconnexion totale avec “la vraie vie” et vous serez comblés. En tous cas moi, je le suis. La vie y est douce et agréable, je m’y sens bien.

Plaisir et douceur de vivre

Je pense que le fait d’y aller chez mon parrain, ajoute encore du charme au séjour : puisque j’adore sa maison typique bretonne et qui a tous les attraits d’une maison de bord de mer. En plus, mon parrain, qui est un pêcheur et amoureux de la mer, a un bateau. On sort donc en mer tous les jours lorsque je viens chez lui, et bien sûr, on ramène du poisson et des crustacés frais pour le dîner. C’est également un fin gourmet qui aime cuisiner, c’est donc un vrai bonheur de cuisiner avec lui, d’apprendre des astuces cuisines et de découvrir des recettes. Il a également un vieux 4×4 décapotable à toit en tissu et vitres en plastique type méhari, avec lequel on se balade dans les chemins de campagnes et les sentiers côtiers : la vraie aventure ! Typiques de mes séjours bellilois également, des promenades dans les sentiers qui sentent bon les pins et les fleurs d’été, des sessions galettes bretonnes à la crêpière traditionnelle, et bien sûr le Kouign-amann… ! Miam !

Le lieux et cadre idéal donc, pour retrouver tout ce à quoi j’aspirais pour ces vacances estivales. Un sentiment de recentrage sur les choses simples mais si agréables de la vie, une parenthèse délicate à ce quotidien à cent à l’heure, du partage, des discussions agréables, des rires, un sentiment de légèreté : tout ça m’a fait un bien fou !

Je vous laisse découvrir ça en photos et à travers le vlog que j’ai réalisé. J’espère que cela vous plaira !

Vous me suivez ?

hello-melo-blog-with-love

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager cet article :